Niveau 1

le salut ou Za-Rei

 

niveau 1 semaine1 janvier,avril, juillet, octobre

To-Shin Do – Niveau 1 Semaine1 Janvier, Avril, Juillet, Octobre

“Ryo-Te Gake” défense contre étranglement avec deux mains

  • tirez les mains vers le bas -de l’extérieur-
  • écartez ses bras avec double frappe de l’intérieur vers l’extérieur
  • pivotez et passez vos bras au-dessus pour libérer la prise, revenez avec shukiken coup de coude. Terminez avec boshiken -pouce, fudoken-frappe ou sokuyaku-pied suivi d’un ordre “lâche-moi!” – “arrière!”- “non!”

“Kamae” positions de défense, 4 positions de préparation progressives

  • Naturel: code blanc, aucun danger, mains en bas
  • Attentif: code jaune, danger potentiel, mains hauteur hanche
  • Préparation: code orange, danger imminent, latérale avec mains en avant
  • Bo-bi no kamae: code rouge, action nécessaire, latérale prêt à riposter

Coups de poings et coups de pieds de base

  • Paume ouverte: shakoken, happoken
  • Poing fermé: fudoken
  • Pointe pouce: Boshiken
  • Coude: shukiken
  • Coup de pied avec talon ou pointes: Sokuyaku
  • Coup de tête: Kikakuken
  • Coup tranchant de la main: Omote et Ura Shuto

“Ko-Yoku” défense intérieure contre coup circulaire

  • Genoux pliés, maintenez position, frappe circulaire vers l’intérieur du bras. Revenez avec shakoken -paume vers le centre. Entraînez-vous contre des coup variés, haut, bas, en mouvement et aussi contre des coups de pieds (jaune-noir)

“Dojo Rei-shiki” étiquette dans le Dojo

  • – être respectueux envers votre professeur ainsi qu’envers les autres élèves
  • – faites attention à vous ainsi qu’aux autres – la sécurité est n°1
  • – à l’heure, prêt pour l’entraînement et bien préparé
  • – propre et en bonne santé pour garantir une bonne leçon
  • – uniforme en bon état, avez-vous votre serviette et à boire ?

“Ukemi” accepter le sol et suivre dans les chutes

  • accroupi, arrondir le dos et balancer en arrière, puis continuer jusqu’à se lever, puis à partir d’une position debout.

To-Shin Do Belgium

Niveau 1

Bienvenu dans l’aventure du To-Shin Do!


Pour compléter le programme du Niveau 1 dans notre Dojo, nous prévoyons au minimum 64 entraînements. Ce programme est conçu afin de vous fournir des bases physiques, psychologiques et émotionnelles solides pour une défense optimale contre les agressions les plus courantes actuellement. Nous vous donnerons également un aperçu de votre potentiel en termes de développement personnel.

  • Ceinture Blanche : le niveau le plus important dans les arts martiaux! C’est le début d’une quête de connaissance et de capacités à travers notre méthode des 5 éléments. Le thème de l’élément “Terre” est Vision et Force personnelle. Votre premier objectif est d’établir une base solide pour votre future progression, d’établir des habitudes d’entraînement qui composerons le chemin que vous allez prendre dans notre art martial. Vous pouvez le faire!
  • Ceinture Jaune: ce niveau indique que vous êtes sur le bon chemin dans votre exploration d’une stabilité et comment être aux commandes de votre vie, confiant. Vous allez perfectionner les 12 défenses les plus utiles avec des simulations en mouvement qui vous permettrons de vivre ce sentiment unique, -vous êtes capable de gérer ses conflits du début à la fin-. Ça marche vraiment!
  • Ceinture Jaune-Noir: Nous apprenons comment prendre des décisions sous la menace, comment reconnaître des agressions spécifiques et comment sauver ou défendre. Quel chance nous avons de pouvoir s’entraîner avec ce bon group d’amis!


Les exigences pour un entraînement réussi
En tant que élève du niveau 1, nous vous demandons de:

  • participer à deux entraînements par semaine (quand on aura notre dojo); nous suggérons fortement de revoir les cours pendant 15 minutes à la maison
  • faites en sorte de rattraper les cours manqués
  • participez aux tests programmés
  • si vous maîtrisez l’anglais, participez en-ligne au forum www.skhquest.com/forum
  • un dvd qui reprends tous les techniques du niveau 1 existe (en anglais)
  • conseillé, lisez le livre “enlightened self protection” Stephen K. Hayes (en anglais)
  • Mémorisez la triple confirmation

Ji-Shin – Confiance

  • Je crois en moi. Je suis confiant. Je peux accomplir mes buts.

Tan Ren – Discipline

  • Je crois en ce que j’étudie. Je suis discipliné. Je suis prêt à apprendre et avancer.

Son Kei – Respect

  • Je crois en mes professeurs. Je montre du respect à tous ceux qui m’aident à progresser.


Atteindre un objectif personel _________
obtenir ma ceinture jaune______   O oui    O non

 

  • ceinture jaune – mémorisez le premier code “je protège la vie et la santé, j’évite la violence tant que possible.”


Atteindre un objectif personel___________________________________   O oui   O non

 

  • ceinture jaune-noir – mémorisez le deuxième code “je respecte les propriétés et espaces de chacun, j’évite de prendre ce qui ne m’est pas offert.”


Atteindre un objectif personel___________________________________   O oui   O non

“Dojo Rei-shiki” étiquette dans le Dojo

  • être respectueux envers votre professeur ainsi qu’envers les autres élèves
  • faites attention à vous ainsi qu’aux autres – la sécurité est n°1
  • à l’heure, prêt pour l’entraînement et bien préparé
  • propre et en bonne santé pour garantir une bonne leçon
  • uniforme en bon état, avez-vous votre serviette et à boire ?


“Do-Gi Tadashii” l’uniforme correctement mis ?

  • T-Shirt Noir, chaussures aux pieds (tabi ou autre), ceinture nouée comme il faut ?


“Sécurité et entraînement”

  • utilisez des cibles de frappe pour développer votre vitesse et votre puissance – utilisez vos partenaires d’entraînement pour perfectionner votre timing et votre estimation des distances et votre positionnement.  Souvenez vous de cette différence !


“Kamae” positions de défense, 4 positions  de préparation progressives

  • Naturel:  code blanc, aucun danger, mains en bas
  • Attentif: code jaune, danger potentiel, mains hauteur hanche
  • Préparation: code orange, danger imminent, latérale avec mains en avant
  • Bo-bi no kamae: code rouge, action nécessaire, latérale prêt à riposter


Coups de poings et coups de pieds de base

  • Paume ouverte: shakoken, happoken
  • Poing fermé: fudoken
  • Pointe pouce: Boshiken
  • Coude: shukiken
  • Coup de pied avec talon ou pointes: Sokuyaku
  • Coup de tête: Kikakuken
  • Coup tranchant de la main: Omote et Ura Shuto


“Ukemi” accepter le sol et suivre dans les chutes

  • accroupi, arrondir le dos et balancer en arrière, puis continuer jusqu’à se lever, puis à partir d’une position debout.
  • mouvement latéral à partir d’une position “à quatre pattes”, rouler sur le dos puis se relever dans une position “prêt pour donner un coup de pied”. Puis à partir d’une position accroupie et finalement debout.
  • mouvement en avant à partir d’une position accroupie ou à genoux, roulez en avant sur le dos pour arriver dans une position de défense au sol. Puis, relevez-vous jusqu’à une position debout pour finalement le faire à partir d’une position debout.


“Ko-Yoku” défense intérieure contre coup circulaire

  • Genoux pliés, maintenez position, frappe circulaire vers l’intérieur du bras.
  • Revenez avec shakoken -paume vers le centre.
  • Entraînez-vous contre des coup variés, haut, bas, en mouvement et aussi contre des coups de pieds (jaune-noir)


“Yoku-To” défense extérieure contre coup direct

  • agresseur pousse (main droite), frappe ou saisi directement au centre de votre corps ou visage
  • lancez votre main gauche avec un mouvement circulaire vers l’intérieur dirigé sur l’extérieur de son bras pour arrêter le coup
  • paume droite vers tempe pour le repousser, en criant “non!”
  • prenez son épaule et bras en soutien aux coups de genoux à la cuisse ou hanche
  • frappe avec paume gauche à l’arrière de sa tête pour vous échapper en donnant l’ordre “arrête!” – yeux sur l’agresseur!
  • entraînez-vous contre des coups variés, haut, bas, en mouvement et aussi contre des coups de pieds (jaune-noir)


“Ryo-Te Gake” défense contre étranglement avec deux mains

  • tirez les mains vers le bas -de l’extérieur-
  • écartez ses bras avec double frappe de l’intérieur vers l’extérieur
  • pivotez et passez vos bras au-dessous pour libérer la prise, revenez avec shukiken coup de coude.
  • Terminez avec boshiken -pouce, fudoken-frappe ou sokuyaku-pied suivi d’un ordre “lâche-moi!” – “arrière!”- “non!”


“Te-Hodoki 1” défense contre double saisie des poignets

  • écrasez ses pouces quand vos mains sont proches
  • Kikakuken-coup de tête ou sokuyaku-coup de pied si mains sont écartées
  • défaire la saisie (peel-off) et maintenir pour contre-attaquer
  • Terminez chaque technique avec une poussée pour éloigner l’agresseur suivi d’un ordre “non!” – Gardez vos yeux sur l’agresseur.


“Te-Hodoki 2” défense contre saisie du bras par derrière (son gauche,ton droit)

  • levez les bras avec un mouvement circulaire ou “retournez” le coude qui est saisi ou frappez -en arrière- vers les côtes
  • écrasez les pieds avec un coup de talon ou côté du pied
  • continuez avec des coup montants -uppercut-
  • continuez avec des coups de coudes vers sa tête
  • ordonnez “non!” “arrête!”


“Te-Hodoki 3” défense contre saisie croisé (sa droite sur ta droite)

  • pliez vos genoux et poussez votre bras vers le bas pour libérer votre poignet ou redresser son bras
  • frappez -vers le bas- sur son avant-bras ou sa main pour libérer votre poignet en donnant l’ordre “arrêter!”
  • lancez des coup de pieds avec la pointe ou le talon vers ses jambes ou son corps
  • repoussez-le et prenez une position de bo-bi no kamae -défense prêt, les yeux sur l’agresseur!


“Dan-Shu” défense contre saisie (son gauche saisit ton droit)

  • saisie du bras ou poignet
  • lancez vos bras vers le haut, à l’intérieur de son bras pour libérer la saisie
  • frappez vers le bas avec coude ou “marteau” sur bras, clavicule ou nez
  • genoux vers cuisse ou entre-jambes “arrête!”
  • repoussez l’agresseur et assumez une position bo-bi no kamae- défense prêt, les yeux sur l’agresseur


“Tai-Hodoki” défense contre saisie à la taille par devant (tacle)

  • les mains en avant, jambe en arrière, position basse
  • genoux pliés, reculez avec le mouvement et retrouvez votre stabilité
  • frappez vers le bas dans son dos et tête avec des coups de coudes en donnant l’ordre “arrêtez!”
  • donnez un coup de genoux vers le visage ou torse et repoussez l’agresseur


“Hi-Cho” coup de pied “arrêt” contre coup de pied montant

  • relevez votre genou gauche pour donner un coup vers le bas sur le genou (droit) ou le tibia de l’agresseur en criant “non!”
  • repoussez l’agresseur et donnez-lui un coup de pied (droite) vers sa cuisse gauche ou vers l’ abdomen
  • repoussez-le et échappez dans une position bo-bi no kamae -défense prêt-
  • entraînez-vous contre des coups variés (jaune-noir)


“Ketsu-Myaku” saisie par derrière (ou étranglement)

  • saisie par les deux épaules ou bras par derrière
  • pliez vos genoux et bougez de façon à retrouver votre stabilité tout en regardant en arrière pour regarder l’agresseur (ou l’ami)
  • écrasez les pieds de l’agresseur
  • essayez de le toucher avec vos coudes
  • finalement, tentez de vous défendre contre un étranglement par derrière
  • Terminez chaque technique avec une poussée pour éloigner l’agresseur suivi d’un ordre “non!” – Gardez vos yeux sur l’agresseur.


“Défense au sol 1”

  • restez au sol sur le dos ou le côté et visez les jambes de l’agresseur avec des coup de pieds


“Défense au sol 2”

  • à partir d’une position “à quatre pattes”, donnez des coups de pieds vers les jambes de l’agresseur
“Défense au sol 3”
  • restez, dos au sol et donnez des coups de poing vers un agresseur qui s’approche à genoux


“Yubi Kudaki” saisie au cou par derrière (pivot, étirer,frapper)

  • tournez vers l’intérieur ou l’extérieur pour vérifier si c’est bien un agresseur
  • déplacez-vous et emmenez-le pour rétablir votre stabilité et redresser son bras
  • balancez votre poing dans les côtes
  • frappez le bras/main qui saisit, pour vous libérer et reprenez une position défense prêt


“Ho-Soku” saisie du revers, de face (genou, cou, et dégagement)

  • agresseur tout prêt, intimidation et saisie
  • par surprise, levez votre genou vers -entre jambe ou cuisse-
  • levez votre avant bras droit en guise de protection puis frappez vers le bas ou du côté droit de sa tête
  • dégagez sa main et échappez-vous dans une position défense prêt, yeux sur l’agresseur! “ lâche moi!”

 

 

Copyright Johan O. D’hondt et To-Shin Do Belgium ASBL www.toshindo.be

 

—————————————————————————————————————————————
onlinetraining

Niveau 1 -section 2 (Proposés durant les mois de Février, Mai, Août, Novembre)

Niveau 1 – section 2  (Proposés durant les mois de Février, Mai, Août, Novembre)

Section 2     Bases de la Protection personnelle – Ceintures Blanche & Jaune

Les cours du niveau 1 dans notre dojo couvrent les 12 agressions et défenses associés les plus courantes ainsi que 12 techniques fondamentales de l’art martial To-Shin Do.La concentration mentale préparatoire, le conditionnement du corps, développement de la précision des actions par le mouvement individuel, des frappes sur cibles pour le développement de l’utilisation des outils naturels du corps, et des scénarios de combats, en toute sécurité, sans impacte, simulant les situations d’agression, de sauvetage d’une tiers personne et de options de défense avec des partenaires d’entrainement.

Semaine 1

Kamae Postures de défense – 4 étapes progressives de préparation

Naturelle, mains sur les côtés- CODE BLANC – sécurité et détendue; pas de danger du tout

Conscience accrue, mains positionné au niveau de la hanche – CODE JAUNE – préparation pour un possible danger.

Avertissement – prêt à parer, position latérale avec les mains ouvertes en avant – CODE ORANGE – Attention –

danger probable Bo-bi no kamae prêt pour l’action, position latérale avec les mains prêtes à frapper – ALERTE ROUGE – action exigée !

Frappes croisées avec la main de « derrière » et frappes directes –jab- avant la main de « devant » niveau haut, moyen et bas

Ceinture Blanche – ! Poussée assommant avec la paume de la main ouverte – contre cible en position stationnaire.

Ceinture Jaune – ! Coup de poing direct avec poing fermé – contre cible en repositionnement

Jaune-Noir – frappe perçant avec la pointe des doigts ou de la pointe du coude sur une cible rapproché en mouvement.

Coup avec la pointe du genou

Ceinture blanche – Soulever la pointe du genou dans l’entre-jambe ou l’abdomen – contre une cible stationnaire.

Ceinture jaune – ! Lancez la pointe du genou dans les côtes ou cuisse – contre une cible en repositionnement.

Jaune-noire – Pointe du genou dirigé vers la tête ou les épaules de l’agresseur qui se lève du sol – contre une cible en mouvement.

« Yoku-To » défense extérieure contre coup direct, paume vers la tempe, avec une stabilité façon “terre”.

1. L’agresseur donne un coup de poing, haut, pousse, ou saisit directement en direction de votre visage ou du centre de votre poitrine.

2. Lancez votre main gauche vers le haut et vers l’intérieur pour arrêter son coup à partir de l’extérieur.

3. Frapper avec le plat de votre paume vers la tempe pour l’éloigner, en ordonnant, « Arrête! »

4. Saisi son épaule et le haut du bras en préparation de coups de genoux sur la hanche ou le côté de la cuisse.

5. Frapper avec la paume gauche à l’arrière de sa tête et s’échappez-vous dans la position de défense-prêt (bobi no kamae) – « Recule !, Lache-moi » – les yeux sur l’attaquant !

Répétez cette technique similaire en arrêtant un crochet circulaire visant plus bas (vers les cotes) ou un coup montant- ou uppercut- vers l’intérieur.

Ceinture blanche – ! Pratiquer la défense contre un agresseur simulé en position stationnaire, haut ou bas,

Ceinture jaune – ! Pratiquer la défense contre un agresseur simulé en repositionnement, haut ou bas, droite ou gauche

Jaune-noire – Pratiquer la défense venant d’un agresseur simulé en mouvement, haut ou bas, droite ou gauche, multiple attaques avec des coups directes ou circulaire (Section 1), ou coups de pieds bas (Section 3).

« Te-hodoki 2 » évasion de saisie du bras par derrière, (son gauche à votre droit) « Rouler en arrière, coup de pied, coup de poing »

1. Lancez les bras en l’air et en arrière en cercle, ou donnez un petit coup de coude ou arrière du poing dans les côtes/visage de l’attaquant.

2. Ceinture blanche – Coup de pied sur le tibia et pied avec votre talon ou bord du pied, en criant, « Arrête ! »

3. Ceinture jaune – Continuer avec des coups de poing montants vers son torse en criant, « Arrête! »

4. Jaune-noire – Continuer avec des coups de coude vers sa tête, en criant, « Arrête! »

« Roulade arrière » Balancement en arrière ou roulade d’évasion sur le sol.

Ceinture blanche – ! Rouler sur le dos pour revenir en position –prêt a donner des coups de pieds- à partir d’une position accroupie.

Ceinture jaune – ! Rouler sur le dos à partir d’une position accroupie pour revenir en position de combat debout.

Jaune-noire – Rouler sur le dos à partir de la position debout pour revenir en position de combat.

Rei-shiki, les règles d’étiquette du Dojo

• Attitude respectueuse envers les instructeurs (« Oui monsieur! ») et camarades étudiants

• Prenez soin de vous mêmes et de vos camarades étudiants – « La sécurité est le n° 1 »

• A l’heure, prêt à s’entrainer, et bien préparé pour le cours

• Propre et en bonne santé donne un bon entrainement

• Uniforme en bon état et un essuie pour la transpiration

Semaine 2 niveau 1-section 2

Frappe perçante en avançant, niveau haut, moyen et bas

Ceinture blanche – ! Poussée assommant avec la paume de la main ouverte – contre cible en position stationnaire.

Ceinture jaune – ! Coup de poing montant –uppercut- poing fermé – contre cible en repositionnement

Jaune-Noire – Pointe du coude contre cible rapprochée en mouvement

Coups de pied avec talon – coup de pied à l’intérieur ou à l’extérieur du genou ou de la cuisse

Ceinture blanche – ! Oscillation du talon vers l’extérieur pour donner un coup de pied (orteils à l’intérieur) vers la cheville, le tibia ou le genou, contre cible stationnaire.

Ceinture jaune – ! Oscillation du talon vers l’intérieur pour donner un coup de pied (orteils à l’extérieur) vers la cheville, le tibia ou le genou, contre cible en repositionnement.

Jaune-noire – Oscillation du talon pour donner un coup de pied (orteils à l’intérieur et à l’extérieur) vers la cuisse ou la hanche – contre cible en mouvement.

« Tai-hodoki » Saisie/tacle par devant à la taille ;Mains écartés, jambes en arrière, bassin bas!

1. L’agresseur s’accroupit et charge en avant pour vous attraper autour de la taille.

2. Pliez vos genoux et sautez en arrière en compensation de son avancement – trouver et garder votre stabilité !

3. Martelez sur son dos et sur sa tête avec votre coude en le descendant et en ordonnant, « lâche-moi! »

4. Frappez-le au visage avec vos genoux et repoussez-le.

« Te-hodoki3 » Défense contre saisie-croisé, de face (sa droite vers votre droite)

1. Reconnaissez le mouvement de saisie de l’agresseur avec sa main droite sur votre poignet droit

2. Plier vos genoux et poussez vers le bas puis remontez pour libérer votre poignet attrapé ou redresser son bras qui saisit.

3. Martelez sur son avant-bras ou main pour libérer votre poignet, en ordonnant, « lâche-moi! »

4. Lancez des coups de pointes des pieds, de tibia ou coups de talons sur sa jambe ou vers le torse.

5. Repoussez-le et échappez-vous dans la position défense-prêt, bobi no kamae -« Recule ! » – Les yeux sur l’agresseur !

Ura Shu –to, Frappe avec le tranchant de la main, paume vers le bas (debout sur cible ou sur le sol avec un sac de frappe lourd)

« Roulade latérale » Balancement latéral ou roulade évasive sur le sol.

Ceinture blanche – Roulade latérale pour se mettre sur le dos en position permettant de frapper avec les mains et de donner des coups de pieds.

Ceinture jaune – Roulade latérale à partir d’une position accroupie pour revenir en position de défense, debout.

Jaune-Noire – Roulade latérale à partir d’une position debout pour revenir en position de défense, debout

Do-gi Tadashii « Uniforme porté correctement ? »

• T-shirt propre

• Chaussures adéquate

•Ceinture correctement noué?

Semaine 3 niveau 1- section 2

Evasion/défense au sol n°2 (à genoux, mains au sol; visez les jambes de l’agresseur avec des coups de pieds en arrière)

« Roulade en avant » Roulade d’évasion en avant sur l’épaule.

Ceinture blanche – Balancez-vous en avant a partir d’une position accroupie vers une position au sol qui vous permet de donner des coups de pieds.

Ceinture jaune – Roulade en avant d’une position accroupie pour revenir dans une position de combat, debout.

Jaune-noire – Roulade en avant d’une position debout pour revenir dans une position de combat, debout.

Faites le test en classe. Le test consiste en les techniques du mois courant ci-dessus.

Ceinture blanche – ! Montrez-nous la technique avec précision, et utilisez les 4 postures de défense correspondant aux 4 niveaux de menace.

Ceinture jaune – ! Montrez-nous un positionnement correct générant puissance et effets de levier, et maîtrisez votre stabilité, mise à l’épreuve lors d’une pression et direction changeante.

Jaune-Noire – montrez-nous que vous pouvez appliquer ce que vous avez appris – prenez les bonnes décisions sous la pression avec la technique qui correspond, et testez votre aptitude à percer la cible avec des frappes –paume ouverte- et des coups de –tibia- montants.

Sécurité pendant l’entrainement « Utilisez les cibles d’entrainement pour apprendre la vitesse et la puissance. Utilisez les partenaires pour apprendre le timing et le positionnement. Souvenez-vous de la différence ! »

Semaine 4 niveau 1 section 2

« Coups de foudre » Elément feu, mouvement anticipatif, vif, avec des frappes des pointes des doigts –style jab-.

Outils de combat -Ninja Bu-ki-, les adultes utilisent le hanbo en défense contre des coups de couteau, les jeunes s’entrainent avec le -senban ninja Togakure shuriken- à 4-pointes.

—————————————————————————————————————————

Used with Permission of Stephen K. Hayes SKH Inc. 6236 Far Hills Ave, Dayton, OH 45459 937-436-9990 www.SKHQuest.com Translation by Johan D’hondt,http://www.toshindo.be/ —————————————————————————————————————————

 

 

 

L’art Martial de Stephen K. Hayes L’Art martial To-Shin Do est un système d’entraînement complet de préparation personnelle afin de pouvoir faire face à tout genre de conflits et oppositions que vous pourriez rencontrer dans votre vie de tous les jours. Notre système d’entraînement vous permettra de vivre votre vie de manière pleine, sans craintes, et libre. Le cœur des techniques de notre entraînement est basé sur des disciplines de guerriers anciennes, testé et approuvé par neuf lignées de familles Japonaises traditionnelles. Au même temps, notre programme To-Shin Do est construit autour d’une approche très moderne de façons de réagir avec succès dans tous genres de menaces et confrontations que nous pouvons le plus logiquement rencontrer dans notre culture contemporaine. Le To-Shin Do est un art martial basé sur la réalité, le système d ‘entraînement inclut l’instruction de techniques et stratégies suivantes

• tiraillements, projections, étranglements, et clés sur les articulations.

• coup de pieds, coup de poings, et points sensible du corps.

• bâton, arme blanche, corde et projectiles

• réagir en cas de multiples agresseurs et attaques surprise.

• surpasser l’intimidation psychologique.

L’intégrité de To-Shin Do comme forme unique de système d’entraînement de protection personnelle est protégé par registration au “ United States department of patents and trademarks “, le fondateur Stephen K. Hayes est l’unique propriétaire.

Au delà de l’entraînement de base qui vous mènera à la ceinture noire en To-Shin Do, il y a une collection de cours optionnelles avancées :

• premiers secours

• méthodes de survie en environnement hostile

• protection rapproché pour personnalités

• entraînement spécifique pour les forces de l’ordre

• comment donner des cours et gérer une école

• armes classique Japonais Etiquette dans le dojo pour un entrainement en sécurité, avec une bonne énergie.

Traditionnellement, les codes d’étiquette de guerrier ont toujours eu une place dans les arts martiaux asiatiques.

Généralement, vous allez essayer de vous comporter avec une dignité et une appréciation pour l’art que vous étudiez ainsi que pour les professeurs qui partagent leurs secrets avec vous.

1. Le salut est un signe de respect dans le dojo. Il est habituel de saluer le professeur et l’espace d’entrainement quand vous entrez et sortez du dojo, et aussi au début et à la fin d’une technique avec votre partenaire (uke).

2. Vous pouvez vous adresser aux professeurs avec sensei, Monsieur ou Madame, ou par le nom de famille (Monsieur…, Madame…)

3. Utilisez le temps avant le cours pour vous échauffer, faire du stretching (junan taiso) et vous préparer mentalement au cours.

4. Soyez conscient de la signification de votre présence au dojo à chaque fois que vous saluez à l’entrée de l’espace d’entrainement. Appréciez le fait que vous faites partie de la longe lignée historique à laquelle votre dojo appartient. Cela fait du bien d’appartenir à quelque chose d’aussi important, n’est-ce pas ?

5. Portez un kimono Noir avec un T-shirt noir en dessous, aux pieds, portez des chaussettes de sport, chaussures de sport ou Tabi Japonais.

6. Soyez vigilant et alerte, gardez la sécurité à l’esprit. Ne mâchez pas de chewing gum, ne portez pas de bijoux, montres, bagues. Attachez vos cheveux. Ne consommez pas de boissons alcoolisées avant le cours. Durant le cours, si vous ne vous entrainez pas, restez en shizen no kamae (position naturelle d’attente) ou installez vous avec vos jambes croisés devant vous ou en seiza (à genoux).

7. Soyez attentif à ne pas distraire les autres et vous-même avec un rire ou discussion inapproprié. Ecoutez attentivement les instructions de votre professeur. Restez concentré sur la matière que vous étudiez. Entrainez-vous avec diligence pour développer vos capacités. Bien sur, on vous encourage de poser des questions si besoin est, mais évitez d’interrompre le cours avec des histoires comme « oui, mais si je fais ça… », créant ainsi un scenario complètement différent du problème expose par votre professeur.

8. Gardez en permanence la sécurité et un apprentissage efficace à l’esprit quand vous vous entrainez avec votre partenaire. Le dojo est un endroit d’entrainement et d’apprentissage, pas de compétition. Ne forcez jamais une technique sur votre partenaire au delà des limites sûres. Ne résistez pas la technique au delà des limites raisonnables. Ne changez jamais la technique pour piéger votre partenaire. Il est tout à fait inutile de blesser votre partenaire ou vous-même pour progresser. La seule manière de progresser de manière efficace et sure est de respecter votre partenaire et vous-même. Sécurité est N°1. Bien-sûr, toutes formes de brimades sont à proscrire à l’intérieur comme à l’extérieur du dojo.

9. Restez attentif et vigilant, ne laissez rien aux vestiaires pendant ou après les cours. Si vous remarquez des individus ou agissements suspectes, informez immédiatement votre professeur ou le responsable a l’accueil.

Check-list pour la ceinture Jaune

Les points important dans votre progression de la ceinture blanche vers la ceinture jaune

La ceinture blanche est la position la plus importante dans les arts martiaux. Elle signifie un nouveau commencement dans votre vie. Vous partez à la conquête de la connaissance et la puissance du guerrier par l’exploration des 5 éléments du mandala (plan d’action).

Le thème de l’élément terre est « vision » et « force ». Vous pouvez faire ceci ! Votre défi est d’établir une base personnelle solide. Pendant vos premiers mois, vous apprendrez des « habitudes » et des « exemples » à suivre pour préparer le terrain pour le reste de votre carrière dans les arts martiaux. Vos trois premiers mois d’entrainement serviront au perfectionnement de vos capacités dans le Hajutsu kyu-ho – bases de self-défense- et les techniques d’ukemi – amortir votre chute en sécurité-.

Ceci vous préparera à votre test pour la ceinture Jaune.

Bonne attitude Être respectueux envers votre instructeur, les élèves, et travailler en sécurité.

Porter votre do-gi (kimono) correctement, T-shirt et chaussures assorti, ceinture bien noué.

Ritsu-rei, inclination debout

• Sensei ni rei ! –élève-instructeur salut, commencez l’inclinaison avant l’instructeur !

O-ne-gai-shi-mas’– aidez moi-assistez moi au début

A-ri-ga-to go-zai-ma-sh’ta– merci à la fin

4 Postures de self-défense

• naturel, mains à coté du corps, genoux légèrement fléchis — détendu « code blanc ». Cette position s’appelle Shizen No Kamae en Japonais.

• alerte, mains à hauteur de la hanche – vigilant « code jaune »

• attention, mains à hauteur de la poitrine – prêt « code orange »

• Bo-Bi no Kamae, défense-prêt – Action ! « code rouge !»

Kamae : terme Japonais, les positions que nous utilisons ne sont en aucuns cas statiques. Chaque Kamae reflète un état émotionnel. Nous « sommes » le kamae que nous utilisons. Chaque situation est différente et notre réaction dépendra de notre état émotionnel, physique, le niveau de stress, danger, etc. C’est pour cette raison que nous allons apprendre beaucoup de kamae’s différents durant le cours de notre apprentissage du To-Shin Do. Chaque kamae est issue de une des neuf écoles traditionnelles Japonaises sur lesquelles le To-Shin Do à pris racine. Les détails de chaque kamae seront expliqués lors des entrainements spécifiques pendant les cours.

• ne forcez jamais une technique au delà des limites pendant les cours.

• utilisez des coussins de frappe pour améliorez votre force et votre vitesse.

• utilisez des partenaires pour améliorez votre timing et positionnement.

• souvenez-vous de la différence !

Quatre techniques de défense standard (sur12)

1. Ko-yoku (tech1) : défense ‘Terre’ intérieure contre crochet, frappe avec paume. Stabilité, genoux fléchis, mouvement circulaire avec le bras pour arrêter la frappe. La main revient au centre pour donner un « shakoken » frappe avec la paume ouverte vers le visage, ensuite « shakoken » avec l’autre main vers le visage. Eventuellement suivre avec coup de genoux vers l’intérieure de sa jambe pour le faire tomber en arrière.

2. Yoku-to (tech2) : défense extérieure ‘Terre’ contre frappe directe ou tentative de prise, paume vers tempe. Petit pas en diagonal (en avant) pour passer à coté du bras. Coup avec la paume (main qui est devant) vers la tempe. Suivre sous le bras avec l’autre main, paume vers le visage pour mettre sa tête en arrière et saisir sa tête avec les deux mains pour le pousser vers le bas sur le dos.

3. Te-hodoki 2 (tech6) : saisie du haut du bras sur le coté, son gauche, ton droit. rouler bras en arrière, coup de pied, poussé.

4. Ketsu-myaku (tech10) : saisie par derrière, pieds sur tibia, coups de coudes.

Quatre armes naturelles du corps (sur 12)

• Haut, moyen et bas niveau de coup de poing croisé. Sur coussin de frappe, paume, poing ou coude.

• Poing marteau ou shuto vers cou, clavicule, visage.

• Coup de pied ou tibia montant vers l’entre jambe ou cuisse.

• Coup de talon vers cheville, cuisse, hanche, estomac ou pour créer de l’espace.

Ukemi, toucher le sol en sécurité

• Roulade en arrière à partir d’une position assise.

• Roulade sur le côté à partir d’une position couché.

• Roulade en avant à partir de la position à genoux.

Check-list pour la ceinture Jaune-Noir

Les points important dans votre progression de la ceinture jaune vers la ceinture jaune-noir

Pour passer votre test, démontrez que vous avez acquis ce qui suit :

1. Vous saisissez l’importance de la triple confirmation. (Comment établir le succès), et la première section des 14 points d’action (le fonctionnement d’un guerrier-protecteur dans le monde)

2. Vous connaissez le matériel suffisamment pour exécutez les techniques correctement ! Sans faute, vos…Mouvements de corps comme unité avec la tête au dessus des épaules, épaules au dessus de votre hanche, et hanche au dessus des pieds. Les genoux restent fléchis pour maintenir l’équilibre et produire de l’élan avec chaque technique. Les mains sont placées en couverture défensive maximale et efficacité de frappe. Les yeux sont focalisés pour une vue entière de la situation.

3. Vous ordonnez fortement – « Arrête, non, stop ! » – en dominant la situation avec chaque action défensive.

4. Mettez-vous dans une position Bo-Bi no kamae/Défense-prêt à la fin de chaque technique.

5. Vous exécutez le tout avec un esprit fort et un bon contrôle pour une démonstration réaliste et sûre.

Ritsu-rei, inclination debout

• Sensei ni rei ! –élève-instructeur salut, commencez l’inclinaison avant l’instructeur !

• O-ne-gai-shi-mas’- aidez moi-assistez moi au début

• A-ri-ga-togo-zai-ma-sh’ta- merci à la fin

4 Postures de self-défense

• naturel, mains à coté — détendu « code blanc »

• alerte, mains à hauteur de la hanche – vigilant « code jaune »

• attention, mains à hauteur de la poitrine – prêt « code orange »

• Bo-Bi no Kamae, défense-prêt – Action ! « code rouge !» Sécurité !

• ne forcez jamais une technique au delà des limites pendant les cours.

• utilisez des coussins de frappe pour améliorez votre force et votre vitesse.

• utilisez des partenaires pour améliorez votre timing et positionnement.

• souvenez-vous de la différence !

Répondez à ces questions :

Quel est la signification des 3 mots du nom de notre art martial ? ___=……_____=…………….___=………………

Quel est 1 changement que vous avez appliqué volontairement depuis le début de votre entrainement qui à amélioré votre sécurité ou apporté un plus à votre vie de tout les jours ?

Qui est votre professeur, connaissez vous le nom de son professeur, et celui du professeur de son professeur ?

Il est important de savoir que nous faisons partie d’une lignée de guerriers ! Le To-Shin Do est un Art Martial basé sur 34 générations de transmissions de savoir et d’expériences sur le terrain. Des guerriers, survivants des champs de batailles ont accumulés énormément de secrets et de détails qui leurs ont permis de survivre ou tant d’autres y sont restés. Cette lignée est aujourd’hui guidée par le 34ieme « Soke » Hatsumi Masaaki. Un de ses élèves, Stephen K. Hayes, a obtenu l’autorisation de nous transmettre et de partager ses secrets. Dans un souci de respecter le but initial de notre lignée, Stephen K. Hayes à adapté les principes des techniques anciennes aux besoins actuels. C’est ainsi que le To-Shin Do est né. Soke est un mot japonais désignant le fondateur, ou l’héritier, garant de la tradition d’une école (ryu) d’art martial. Sensei est un terme japonais désignant « celui qui était là avant moi, celui qui a vécu l’expérience avant moi, qui est garant du savoir et de l’expérience d’une technique ou d’un savoir-faire »

SKHQuest To-Shin Do Code moral Ceinture Jaune, mémorisez la triple confirmation

• Je crois en moi. Je suis confiant. Je peux accomplir mes buts.

• Je crois en ce que j’étudie. Je suis discipliné. Je suis prêt à apprendre et avancer.

• Je crois en mes professeurs. Je montre du respect à tous ceux qui m’aident à progresser.

Ceinture Jaune-Noir, mémorisez le premier code.

• Je protège la vie et la santé. J’évite la violence tant que possible.

Huit techniques de défense standard (sur12)

Ko-yoku (tech1) :

défense ‘Terre’ intérieure contre crochet, frappe avec paume.

Avancé : contre agresseur en mouvement, frappe haut ou bas, droite au gauche, multiples coups ou coups de pied à mi-hauteur.

Yoku-to (tech2) :

défense extérieure ‘Terre’ contre frappe directe ou tentative de prise, paume vers tempe.

Avancé : contre agresseur en mouvement, frappe haut ou bas, droite au gauche, multiples coups ou coups de pied à mi-hauteur.

Te-hodoki 1 (tech4) Double saisie des poignés. Écrasement des pousses quand les mains sont joint, coup de tête ou coup de pied si mains sont écartés.

Te-hodoki 2 (tech6) : saisie du haut du bras par derrière, son gauche, ton droit. Rouler bras en arrière, coup de pied, coup de poing, poussez.

Te-hodoki 3 (tech7) Saisie croisé du poigné par devant. (Sa main droite saisie ton poigné droit), Position stable, marteau vers le bas, coup de pied.

Ryo-Te Gake (tech8) étranglement par devant avec deux mains. Tirez les mains vers le bas, par l’extérieur ou avec des coups de paumes croisés par l’intérieur, pointes des doigts vers le visage.

Ketsu-myaku (tech10) :

saisie par derrière, pieds sur tibia ou pieds, coups de coudes.

Avancé : entrainez-vous sur étranglement par derrière.

Ho-soku (tech12) saisi du revers simple, genou, shuto cou, frappe sur bras, pousser en arrière. !

HUIT (des 12) ARMES NATURELS DU CORPS

• Haut, moyen et bas niveau coup croisé avec la main ‘arrière’. Frappez avec main ouverte, poing ou coude.

• Haut, moyen et bas niveau coup directe avec main ‘devant’. Frappez avec main ouverte, poing ou doigts.

• Haut, moyen et bas niveau coup perçant avec avancement. Base – Frappe “poussé” avec paume ouverte sur cible stationnaire. Avancé – Uppercut poing fermé sur cible en mouvement.

• Poing marteau ou shuto vers cou, clavicule, visage.

• Coup de pied ou tibia montant vers l’entre jambe ou cuisse.

• Coup de genou vers l’entre jambe, cuisses ou abdomen.

• Coup de talon vers cheville, cuisse, hanche, estomac ou pour créer de l’espace

• Ura shuto, frappe avec coté de la paume vers le bas.

Ukemi, toucher le sol en sécurité

• Roulade en arrière à partir de… Base : une position assise se laisser « rouler » en arrière sur le dos. Intermédiaire : une position assise, roulade en arrière.

• Roulade sur le côté à partir de Base : une position couché, échapper/tourner sur le coté. Intermédiaire : une position assise, roulade latérale avec la main qui passe « devant »

• Roulade en avant. Base : à partir de la position à genoux, balancement en avant avec la main qui passe « en-dessous » Intermédiaire : à partir de la position à genoux, roulade en avant.

Défenses au sol

• Défense au sol 1 – coups de pieds frontal et latéral à partir d’une position couché.

• Défense au sol 2 – coups de pieds à partir d’une position à genoux

« Do or Die », « Important » pour réussir le test!

• Ceinture jaune – 4 positions de défense avec la bonne distance, réagir au danger. •

Ceinture jaune-noir – gardez votre stabilité et cherchez la bonne position contre une pression changeante.

Check-list pour la ceinture bleu-blanc

Les points important dans votre progression de la ceinture jaune-noir vers la ceinture bleu-blanc

Pour passer votre test, démontrez que vous avez acquis ce qui suit :

1. Vous saisissez l’importance de la triple confirmation. (Comment établir le succès), et la première section des 14 points d’action (le fonctionnement d’un guerrier-protecteur dans le monde)

2. Vous connaissez le matériel suffisamment pour exécutez les techniques correctement ! Sans faute, vos…Mouvements de corps comme unité avec la tête au dessus des épaules, épaules au dessus de votre hanche, et hanche au dessus des pieds. Les genoux restent fléchis pour maintenir l’équilibre et produire de l’élan avec chaque technique. Les mains sont placées en couverture défensive maximale et efficacité de frappe. Les yeux sont focalisés pour une vue entière de la situation.

3. Vous ordonnez fortement – « Arrête, non, stop ! » – en dominant la situation avec chaque action défensive.

4. Mettez-vous dans une position Bo-Bi no kamae/Défense-prêt à la fin de chaque technique.

5. Vous exécutez le tout avec un esprit fort et un bon contrôle pour une démonstration réaliste et sûre.

6. Montrez-nous votre compétence physique et faites une démonstration « shadow boxing » sans partenaire, sans impact des techniques.

7. Vous vous déplacez avec un timing appropriée – pas trop tôt, pas trop tard – vous pouvez estimer le problème et prendre la bonne décision. Une frappe peut arriver de droite, gauche, haut ou bas…la quelle arrivera, faites le bon choix !

Pourquoi est-ce que je ne passerais pas ? Peut-être vous connaissez les techniques, mais vous ne les exécutez pas efficacement. Nous vous donnerons des suggestions d’entraînement, et vous pourrez repasser le test ultérieurement.

Ritsu-rei, inclination debout

• Sensei ni rei ! –élève-instructeur salut, commencez l’inclinaison avant l’instructeur !

• O-ne-gai-shi-mas’- aidez moi-assistez moi au début

• A-ri-ga-togo-zai-ma-sh’ta- merci à la fin

Dojo Rei-ho – Étiquette de guerrier dans le dojo

Etre respectueux envers les instructeurs (« Oui monsieur ! ») et les autres étudiants.

Sécurité !

• ne forcez jamais une technique au delà des limites pendant les cours.

• utilisez des coussins de frappe pour améliorez votre force et votre vitesse.

• utilisez des partenaires pour améliorez votre timing et positionnement.

• souvenez-vous de la différence !

Progression vers la maîtrise

Base – Reproduire la forme exacte, faire la technique correctement

Intermédiaire – Bon positionnement pour générer puissance et effet de levier.

Avancé – Prenez la bonne décision sous pression

Livre conseillé : Enlightened Self-Protection Livre conseillé: The Ninja and Their Secret Fighting Art

Répondez à ces questions : (réponses dans : Enlightened Self-Protection)

1. Quel est le nom de l’art martial que nous étudions ? Pouvez-vous le prononcer correctement ?

2. Quel expérience positive avez vous remarqué / vécu dans votre vie depuis le début de votre entrainement ? Ou… pour les enfants, quelle est votre partie préférée de notre art martial ?

3. Quelle est la signification des trois mots qui composent le nom de notre art martial ? ……..= ………= …….=

4. Quel est 1 changement que vous avez appliqué volontairement depuis le début de votre entrainement qui à amélioré votre sécurité ou apporté un plus à votre vie de tout les jours ? Ou… pour les enfants, quelle est une chose vous avez changé pour être une personne encore meilleure ?

5. Quel est le nom de l’art martial historique sur lequel notre art est basé, et son pays d’origine ? Nom : Pays :

6. Pourquoi est-il difficile de réussir dans les arts martiaux sans une réelle confiance dans la triple confirmation ?

Ceinture Jaune– Apprenez par cœur la triple confirmation:

Je crois en moi. Je suis confiant. Je peux accomplir mes buts.

Je crois en ce que j’étudie. Je suis discipliné. Je suis prêt à apprendre et avancer.

Je crois en mes professeurs. Je montre du respect à tous ceux qui m’aident à progresser.

Ceinture Jaune-Noir – Mémorisez le 1er Code

Je protège la vie et la santé. J’évite la violence autant que possible.

Ceinture Bleu-Blanc – Mémorisez le 2ieme Code

Je respecte les propriétés et espaces des autres. J’évite de prendre ce qui ne m’est pas offert.

4 Postures de self-défense

• naturel, mains à coté — détendu « code blanc »

•alerte, mains à hauteur de la hanche – vigilant « code jaune »

• attention, mains à hauteur de la poitrine – prêt « code orange »

• Bo-Bi no Kamae, défense-prêt – Action ! « code rouge !»

Douze techniques de défense standard

1. Ko-yoku: défense ‘Terre’ intérieure contre crochet, frappe avec paume.

Avancé : contre agresseur en mouvement, frappe haut ou bas, droite au gauche, multiples coups ou coups de pied à mi-hauteur.

2. Yoku-to : défense extérieure ‘Terre’ contre frappe directe ou tentative de prise, paume vers tempe.

Avancé : contre agresseur en mouvement, frappe haut ou bas, droite au gauche, multiples coups ou coups de pied à mi-hauteur.

3. Hi-Cho : défense contre un coup de pied montant. Arrêtez le coup avec un coup de pied (talon) vers le tibia.

Avancé : contre agresseur en mouvement, défense contre coup de pieds montants et circulaire à mi-hauteur, visez le tibia, cuisse avec talon.

4. Te-hodoki 1 Double saisie des poignés. Écrasement des pousses quand les mains sont joint, coup de tête ou coup de pied si mains sont écartés.

5. Dan-Shu : saisie du poignet/avant-bras par devant, sa main gauche, ton bras droit. Soulevez votre bras, frappez vers le bas, coup de pied. Entrainez-vous avec votre bras haut ou bas. (Quand l’agresseur vous empêche d’utiliser par exemple une arme a hauteur de votre hanche ou vous empêche de téléphoner les secours)

6. Te-hodoki 2 : saisie du haut du bras par derrière, son gauche, ton droit. Rouler bras en arrière, coup de pied, coup de poing, poussez.

7. Te-hodoki 3 Saisie croisé du poigné par devant. (Sa main droite saisie ton poigné droit), Position stable, marteau vers le bas, coup de pied.

8. Ryo-Te Gake étranglement par devant avec deux mains. Tirez les mains vers le bas, par l’extérieur ou avec des coups de paumes croisés par l’intérieur, pointes des doigts vers le visage.

9. Tai-Hodoki 1 : défense contre saisie de la hanche/bas du torse (tacle).Ecartez les bras, lancez une jambe en arrière, descendez votre centre de gravité, martelez vers le bas avec coude et/ou coups de poing dans le dos de l’agresseur, revenez avec un coup de genou.

10. Ketsu-myaku : saisie par derrière, pieds sur tibia ou pieds, coups de coudes.

Avancé : entrainez-vous sur étranglement par derrière.

11. Yubi-Kudaki : défense contre saisie par derrière (le revers du cou), pivotez, regarder, reculez, frappez avec balancement du bras vers le haut..

12. Ho-soku : saisi du revers simple, genou, shuto cou, frappe sur bras, pousser en arrière. !

Ukemi, toucher le sol en sécurité

• Roulade en arrière à partir de… Base : une position assise se laisser « rouler » en arrière sur le dos. Intermédiaire : une position assise, roulade en arrière. Avancé : roulade en arrière a partir d’une position debout

• Roulade sur le côté à partir de Base : une position couché, échapper/tourner sur le coté. Intermédiaire : une position assise, roulade latérale avec la main qui passe « devant ». et aussi à partir d’une position accroupie. Avancé : roulade latérale à partir d’une position debout.

• Roulade en avant. Base : à partir de la position à genoux, balancement en avant avec la main qui passe « en-dessous » Intermédiaire : à partir de la position à genoux, roulade en avant. Avancé : roulade en avant à partir d’une position debout.

DOUZE ARMES NATURELS DU CORPS

• Haut, moyen et bas niveau coup croisé avec la main ‘arrière’. Frappez avec main ouverte, poing ou coude.

• Haut, moyen et bas niveau coup directe avec main ‘devant’. Frappez avec main ouverte, poing ou doigts.

• Haut, moyen et bas niveau coup perçant avec avancement. Base – Frappe “poussé” avec paume ouverte sur cible stationnaire. Avancé – Uppercut poing fermé sur cible en mouvement.

• Poing marteau ou shuto vers cou, clavicule, visage.

• Coup de pied ou tibia montant vers l’entre jambe ou cuisse.

• Coup de genou vers l’entre jambe, cuisses ou abdomen.

• Coup perçant avec la pointe des pieds vers tibia, mollet ou corps.

• Coup de talon vers cheville, cuisse, hanche, estomac ou pour créer de l’espace.

• Coup de pieds en arrière avec le talon contre agresseur venant de derrière.

• Coup de talon intérieur ou extérieur de la cuisse ou du genou. Base – mouvement circulaire vers l’extérieur en ciblant tibia ou genou. Avancé – mouvement accrocheur avec le talon vers l’intérieur en frappant l’extérieur du genou

• Ura shuto, frappe avec coté de la paume vers le bas.

• Omote shuto, frappe avec le coté de la main, la paume vers le haut

Défenses au sol

• Défense au sol 1 – coups de pieds frontal et latéral à partir d’une position couché.

• Défense au sol 2 – coups de pieds à partir d’une position à genoux

• Défense au sol 3 – coups de poings à partir d’une position couché. Techniques facultative avancés

• défense contre étranglement au sol – piégez les poignés, roulez sur le côté.

• défense contre coup de poing au sol – piégez la jambe, roulez sur le côté.

« Do or Die », « Important » pour réussir le test!

• Ceinture jaune –4 positions de défense avec la bonne distance, réagir au danger.

• Ceinture jaune-noir – gardez votre stabilité et cherchez la bonne position contre une pression changeante.

• Ceinture Bleu-Blanc – « cible en mouvement » frappes avec paume et coups des pieds sur cible en mouvement.

Petit lexique Japonais-Français

Bo Bâton long

Bok-ken Epée d’entrainement, parfois Bo-ku-To

Bu-do Arts martiaux japonais (bu signifie martial)

Chu-dan Niveau moyen-intermédiaire

Do-gi Vêtement d’entrainement, pantalon, veste et ceinture

Dojo Lieu d’entrainement

Ge-dan Niveau bas ou inférieur

Hakama Pantalon très large porté au dessus du kimono

Hanbo « demi-bo » bâton court Henka Adaptation ou variante d’une technique

Hidari Côté gauche

Jo-dan Niveau supérieur

Kata Scenario de combat

Katana Epée Japonais parfois appelé Ken Kenjutsu Art de manier l’épée Keri Techniques de coups des pieds

Ki-ai Parfaite coordination de « action-énergie-esprit » souvent illustré par un cri

Kohai Elève qui est ton « junior »

Kusari fundo Chaine lesté d’un poids à chaque extrémité

Ma-ai « intervalle » ; distance ou timing

Ma-e Devant

Menjo Licence formelle pour les Dan et kyu grades

Migi Côté droit

Mokuso Méditation ; exercice de concentration centré

Nagare Mouvement fluide d’une position vers l’autre

Na-ge Techniques de projection

Ninjutsu ou nin-po Les arts martiaux du ninja (NIN signifie, résister, endurer, persévérance)

Obi Ceinture

Omote L’aspect visible, le côté devant, l’aspect logique

Ryu-ha Lignée historique d’une école, techniques ou/et maîtres

Sensei ni rei Saluez le professeur ou «saluez celui qui à vécu l’expérience avant nous »

Sempai Elève qui est ton « senior »

Shihan « senior » maître, modèle

Shi-me Techniques d’étranglement et de saisie

Shuriken Petit objet que l’on lance

Taijutsu Art de défense non armée

Taiso Echauffement, assouplissement et conditionnement du corps

Tanto Couteau

Tsuki Coup de poing ou frappe directe avec une arme

Uke Le partenaire qui reçoit la technique, celui qui fait l’agression

Ukemi Méthode pour absorber les agressions en sécurité

Ura L’aspect « intérieur » ou caché, l’opposé de omote

Ushiro Derrière, en arrière

Waza Technique ou action

Yo-I Soyez prêt, préparez vous à l’action

Ha-ji-meh-mahs Début, commencez (l’action ou technique)

hai « Oui » ou « je comprends »

Yosh ou yo-ro-shi-i Bravo ou bien fait!

Da-meh Non, pas bien ou ça ne fera pas l’affaire

Dai-jo-bu (?) Tout va bien? ou ça va ?

O-wah-ri mahs La fin ou l’entrainement ou l’action est terminé

Ichi un

Ni Deux

San Trois

Shi Quatre

Go Cinq

Ro-ku Six

Shi-chi Sept

Ha-chi Huit

Ku Neuf

Ju Dix

Niveau 1 tout le programme, et les cours - en anglais