Blog


Kamae, bien plus qu’une simple position de combat. La mise en scène d’une technique ou d’un « kata » historique dépend d’une école à l’autre. Le mot « kata », ne signifie d’ailleurs pas forcément la même chose d’une tradition à une autre. Il faut donc toujours rester vigilant en analysant une vidéo que l’on retrouve sur le web. (cela vaut également lors d’une démonstration ou un cours dans une école) Dans un souci de bien « passer » à l’écran, on oublie parfois de communiquer l’intensité de la confrontation initialement « prévue » dans la technique historique. La technique ressemble alors plutôt à un enchaînement de mouvements stylisés et non a une situation « authentique » (historiquement ou actualisée). Je m’efforce toujours de tenter de découvrir comment cela se produirait « en vrai », je tente de reconnaître ce qui pousse cette personne à passer à l’acte, et comment cette autre personne réagit par rapport à ce début de confrontation. A quel moment la situation « débute »? A quelle distance? Pour quelle raison? Les personnes qui s’entraînent pour obtenir « uniquement » une parfaite exécution technique, réussiront à accumuler un catalogue bien garni de techniques qu’ils seront capable de montrer à la perfection lors d’une démonstration. Les personnes qui s’entraînent pour « vivre » la technique à la perfection, réussiront à faire passer l’émotion du combat et sortiront grandi mentalement ET physiquement par l’apprentissage de ces techniques. La marque des « grands » se distinguera par la qualité d’adaptation du principe de la technique, et non seulement par la démonstration parfaite, formatée, d’une technique écrite. Parfois on peut remarquer que les personnes adoptent une position que nous appelons un « kamae », avant, pendant ou a la fin d’une démonstration. Notre langage corporel est primordial dans une confrontation. Le kamae est le reflet de notre état émotionnel, et non seulement une position graphique et certainement pas statique. Certains kamae communiquent la fermeté de notre esprit alors que d’autres sont utilisés dans des moments plus défensifs, d’interception, réceptifs ou même évasifs. Il est important de saisir toute l’importance de ces différences d’utilisation, il me semble très difficile d’assumer une position offensive, alors que tout notre corps crie au-secours. Pouvons-nous modifier notre état d’esprit et l’utiliser toute même? Oui, dans certaines conditions. Cela demande beaucoup d’entrainement, et nous devons habituer notre corps et notre esprit à faire le lien entre la position de notre corps, notre respiration et notre attitude mentale et spirituelle. C’est ainsi que lors de l’entraînement, nous devons absolument y prêter toute notre attention. Quand nous apprenons une technique défensive, essayez à tous prix de ressentir cette émotion défensive pendant les cours, et faite de même quand vous travaillez sur des techniques plus explosives ou offensives. Regardez votre respiration, elle doit correspondre aux mouvements et à votre état d’esprit. Comment cela fonctionnerait-il dans une situation moderne et/ou réelle? En regardant...

Read More

« Dos droit, genoux pliés! » Si vous êtes déjà monté sur le tatami d’un dojo de To-Shin Do, vous avez sûrement du entendre ces quelques mots, plus d’une fois. « Dos droit, genoux pliés! »   Si vous tentez de retrouver votre stabilité en vous penchant ou en poussant en avant lors d’une résistance physique, vous risquez plutôt de le perdre en cas de changement de position soudaine de l’agresseur. « Dos droit, genoux pliés! » vous permettra de retrouver ou de garder une position stable face à un agresseur plus expérimenté et/ou plus « fort ».   Si vous tentez de générer plus de puissance en bougeant vos « membres » plus vite, il vous manquera souvent de la précision et de la profondeur. Votre agresseur pourra vous échapper et vous vous trouverez « bloqué » dans une position affaibli. Retrouvez l’article sur notre « taijutsu » pour mieux comprendre le fonctionnement de ce principe dynamique. « Dos droit, genoux pliés! » vous permettra de conserver votre mobilité et votre stabilité, tout en générant un déplacement déstabilisant important de l’agresseur.   Si vous tentez d’utiliser la force de vos bras et l’inclinaison de votre torse lors d’une projection, vous allez être tenté de vous aider par la pression de vos pieds sur le sol. Ceci risque non seulement de vous rendre instable, mais vous allez rencontrer d’énorme problèmes, face à une personne plus grande et/ou plus forte que vous. « Dos droit, genoux pliés! » Vous permettra de vous positionner plus facilement afin de déséquilibrer votre agresseur –avant– la projection et de éviter que la personne -vous tombe dessus.   Si vous essayez d’appliquer une clef sur une articulation afin de contrôler un agresseur ou de le mettre au sol en serrant vos mains très fort sur un endroit précis, vous risquez fortement que la personnes rétracte sa main ou son bras. Si vous tentez de vous tordre ou de vous pencher rapidement pendant l’application d’une clef afin de le mettre ainsi par terre plus, vous risquez également de perdre cette saisie. N’oubliez pas que dans une situation dangereuse, vos muscles auront beaucoup plus de mal a faire des petites gestes techniques. « Dos droit, genoux pliés! » vous permettra de vous déplacer exactement où il faut, tout en tenant la clef pour emporter la structure de l’agresseur dans une position ou il est impossible pour la personne de contrer les lois de la physique…et squelettique.   Durant les entraînements, nous rencontrons tous un jour au l’autre des contrariétés ou frustrations quand « ça ne marche pas »…. en fait, ça marche bien, on le sait bien….regardez-vous, que vous manque-t-il? Un bon Kamae,… le dos bien droit ou -aligné sur votre structure- et les genoux pliés. Essayez, vous allez voir que cela fonctionnera mieux 😉   Johan...

Read More

Passion et Raison dans les arts martiaux ou le coeur et l’esprit du guerrier: (lisez l’article sur passion ou raison pour mieux comprendre 😉 ) Dans l’apprentissage des arts martiaux, nous pouvons observer un peu la même chose en quelque sorte. Nous apprenons plus facilement les choses qui nous plaisent, ainsi, nous cherchons naturellement l’art qui nous correspond le mieux. La raison nous pousse à choisir l’art qui nous semble le plus adapté aux besoins que nous pensons nécessaire dans notre vie. Les raisons qui font que nous continuons l’entrainement sont bien plus complexes bien-sûr et pourraient faire l’objet d’un article en soi 😉 , regardons un peu ses deux aspects autrement….   Dans un premier temps: Même si la passion nous stimule durant l’entrainement, pour apprendre, nous comptons d’abord sur la raison. C’est notre faculté pour absorber la matière qui est mise a l’épreuve en premier. Nous devons garder la tête froide pour bien apprendre et analyser les mouvements des techniques dans le dojo. Par contre, lors d’une agression, notre processus logique d’analyse est submergé par les émotions liées à la confrontation et a beaucoup de difficultés à fonctionner correctement. Nous allons adopter des réflexes naturels de panique et/ou stress. L’important est de créer des mouvements de défense très proche de ses réflexes. Nous sommes dans le stade de débutant.   Dans un deuxième temps: Nous sommes capables d’assimiler les mouvements plus facilement maintenant et la notion de « plaisir » et de « passion » sont maintenant plus facilement perceptible durant l’entrainement et l’apprentissage. Nous avons maintenant moins besoin de penser et de réfléchir durant l’action. Lors d’une confrontation réelle, nous allons maintenant être capable de reconnaître plus facilement la nature du problème. Notre corps et notre esprit ont maintenant tellement l’habitude de voir et de faire le mouvement que, lorsque nous sommes confrontés directement à ceux-ci, nous commençons à réagir de manière plus « détendue ». Je ne dis pas que nous ne subissons plus de stress ou de peur, non, tout est toujours là, mais notre confiance en soi, et dans nos capacités techniques sont telles, que nous pouvons gérer cela mieux qu’auparavant. Notre capacité intellectuelle tentera , sans grand succès,  de déterminer quelle technique utiliser…heureusement, nos sentiments et émotions prendront le relais et feront en sorte que nous bougeons, malgré tout, avec une technique ou demi-technique appropriée. Nous sommes dans le stade de pratiquant confirmé.   Dans un troisième temps: Durant l’entrainement, nous allons être stimulés durant les séances de « réponse libre », à mettre en pratique les techniques apprises, de manière spontanée et automatique. Nous allons de plus en plus permettre aux émotions, sensations et sentiments ressentis durant « l’instant » , décider des mouvements nécessaires. Ainsi, lorsque nous rencontrons un problème, nous ne perdrons plus le temps avec l’analyse détaillée...

Read More

Voici quelques pensées en rapport avec notre visite au hombu dojo et le festival d’automne de To-Shin Do 2011 à Dayton, Ohio. Au-delà du programme officiel chargé du weekend, on a pu organiser une petite visite à Germantown, une petite localité à deux pas de l’actuel hombu dojo. C’est bien là où tout a commencé! Le premier dojo de An-Shu n’était autre qu’un simple bâtiment blanc, non marqué, aménagé en dojo, typiquement dans le style traditionnel Japonais. Je me souviens d’ailleurs qu’à l’époque, le village semblait envahi de ninja’s à chaque stage organisé. Je ne sais pas si An-Shu entretenait volontairement ou involontairement le doute sur les activités du dojo dans ce petit village 😉 . Quand nous nous rendions tous au petit restaurant du village, réputé pour leurs fameux « pancakes », prendre notre petit déjeuner, personne n’osait clairement nous demander ce que nous faisions là, dans ce bâtiment blanc… Ils se contentaient de nous dire « are you guys with those from the barn? » et nous répondirent avec un hochement de la tête « ahum » sans donner beaucoup plus de détails…Le mystère restait entier. Maintenant, des années plus tard, le dojo de An-Shu a évolué et est publiquement reconnaissable pour tous, il n’y a plus aucun doute possible. La taille de la ville où est établi le hombu dojo est nettement plus grande, et pourtant…le mystère est toujours bien présent. Ne pensez pas que vous avez raté les années d’or ou le « bon vieux temps », la magie opère toujours! Le mot ninja marque toujours autant les esprits des gens. La différence se situe surtout sur le nombre de personnes qui sont maintenant capables de vous apprendre les secrets d’antan! WOW, tout le weekend nous avons pu goûter au talents immenses de différents seniors-instructeurs présents dans le dojo. Cela s’est également ressenti dans le niveau des techniques abordées durant le weekend. Quelque chose qui aurait été impossible il y a 10-15 ou même 20 ans. Ou, peut-être, est-ce moi qui est plus à même de les voir plus clairement maintenant? Vous l’aurez compris…l’âge d’or est maintenant, ….maintenant,….maintenant…. Nous ne pouvons dire avec exactitude de quoi sera fait demain, alors saisissons toutes les opportunités qui se présentent à nous, maintenant, pour grandir et avancer vers un monde où le guerrier protecteur que nous sommes, marque l’existence des personnes qui nous entourent de la meilleure manière possible! Le monde a besoin de plus de ninja’s! Quand sera « maintenant » le bon moment pour vous de commencer a laisser votre empreinte?   Johan D’hondt...

Read More

Blanc, jaune, bleu, rouge, vert, marron , noir ? Non, ce n’est pas ce que j’ai demandé 😉 Quand on débute un art martial, on prend un nouveau départ et cela est symbolisé chez nous par une ceinture blanche. Quand on démontre un engagement et une envie de progresser, l’évolution et les passages de niveaux et changements de ceintures qui vont de paire peuvent semer le doute dans notre esprit. Étrangement, parfois, ce n’est pas forcément notre situation qui peut nous paraître difficile à gérer mais bien notre point de vue et notre façon de nous comparer aux autres. Dans le To-Shin Do, nous jugeons les personnes pour leurs capacités physiques et techniques bien-sûr, mais également sur leur évolution sur le plan humain. Dans certains cas, cela pourrait porter à confusion. Il se pourrait qu’une personne semble avoir toutes les capacités techniques pour avancer, et pourtant, l’avancement -ceinture- se fait attendre, ou au contraire, une personne qui a encore quelques difficultés de précision se voit octroyer une nouvelle ceinture.  Ici, je n’expose que deux exemples mais il y a bien-sûr bien plus de situations différentes possible.  N’oublions pas que, de toutes façons, l’entrainement ne s’arrête pas là et que nous continuons sur notre chemin. Un autre point intéressant/important est -à mon avis- notre approche ninja dans la petite histoire…. une ceinture peut être un signe d’encouragement une ceinture peut être un symbole de persévérance une nouvelle ceinture obtenue peut être une manière de demander à la personne « soyez à la hauteur » à présent une nouvelle ceinture obtenue peut signifier « montrez-nous » que vous êtes capable de la porter une nouvelle ceinture obtenue peut signifier « montrez-nous » que vous êtes capable de rester humble absence d’une nouvelle ceinture peut signifier une remise en question « que dois-je changer pour progresser ? » absence d’une nouvelle ceinture peut signifier (très vilain de ma part) « la personne va-t-elle persévérer ? » une nouvelle ceinture obtenue peut être une « récompense » pour l’accomplissement d’un « devoir » bien fait. une nouvelle ceinture obtenue peut être à la suite d’un changement important de la personne, par exemple, un nouvel emploi, un obstacle personnel maîtrisé ou vaincu Notre vraie ceinture est  le reflet de notre vie, à chaque nouvelle ceinture, promettez-vous d’accomplir un nouvel objectif, améliorez une facette de vous-même ou tentez d’effacer un de vos défauts. Ne vous laissez pas distraire par les réactions des autres, chaque élève est différent. Au plus votre ceinture s’assombrit, au plus vous devez être lumineux dans votre vie, non seulement pour vous, mais aussi par respect de votre lignée martiale.  Vous reflétez l’école, pensez-y! Alors, votre ceinture, elle est comment ? petit rappel des notes pour les tests Que faut-il pour passer un test et ainsi obtenir une nouvelle ceinture dans le To-Shin Do...

Read More

Quel titre, n’est-ce pas ? Ne sommes-nous pas supposés dire « Tout ce dont vous avez besoin c’est de l’amour  » comme dans la célèbre chanson des Beatles « All you need is love » ? Evidemment ! Nous devrions tous essayer de garder à l’esprit que ce que nous faisons dans la vie est motivé par l’amour.  Que cet amour soit – amour pour soi – ou amour pour quelqu’un d’autre. Malheureusement, il y a des personnes, dotés d’un d’esprit sombre, qui croient que leurs misérables vies leur donnent le droit de détruire tout le bonheur que d’autres personnes ont mis une vie à construire. Peu importe l’ardeur avec laquelle nous essaierons de rester dans nos maisons confortables, entourés par les gens que nous aimons le plus, un jour, nous serons confrontés à ces individus qui pourraient tout ruiner. Et ils adoreront ça ! Nous devons cultiver une vision claire de ce que nous voudrions voir « arriver » dans nos vies et créer un environnement qui correspond au mieux afin de le voir devenir réalité. Nous devons nous préparer, nous-mêmes et les gens que nous aimons pour être sûr que tous nos sens sont totalement alertes pour capturer la source d’une potentielle infortune ou peine dans nos vies. Nous pouvons organiser notre vie pour passer le moins de temps possible dans des endroits qui sont connus pour être hasardeux ou où ces voyous se réunissent. Vous pourriez vous préparer et vous protéger au travers d’un entrainement physique d’auto défense, gestion du stress émotionnel ou devenir un expert informatique pour prévenir l’usurpation d’identité … mais tout ça pourrait être inutile quand ceux que vous aimez sont mis sous pression pendant votre absence. Qu’importe combien vous aimez votre famille et vos amis, – ça – tout seul ne les sauvera pas en cas de besoin ! Vivre une vie significative est bien plus que simplement s’entraîner – pour – vous-mêmes ! Appliquer la sagesse accumulée par votre entrainement et partager votre expérience avec les gens qui vous entourent leur donnera les outils pour réaliser le sentiment de sécurité que vous voulez tellement qu’ils obtiennent. Le genre d’amour que je décris ici dépasse de loin  l’état émotionnel d’être « amoureux », cette façon d’aimer est, de tout faire ce que vous pouvez pour permettre à ceux que vous aimez de réaliser ce qui est nécessaire, au travers de leur propre expérience.  Parfois, nous serons peut-être bien la personne qui est la moins appropriée pour communiquer ceci, seulement – en tant que ninja – nous devrons être un peu plus ingénieux que la plupart des personnes   … Une de mes stratégies ninja préférées est de trouver des façons de me lier à des...

Read More